Cathy Aberdam et Vincent Meynier

CATHY
ABERDAM

VINCENT
MEYNIER

AUDREY
BRAMY

RAPHAËL
VALETTE

Audrey Bramy et Raphaël Valette
Nous Sommes Montpellier Logo EELV

Un service public de l'éducation inclusif, émancipant et performant

Renforcer l’encadrement des élèves

Constat

Aujourd’hui dans l’Hérault, le personnel pédagogique et éducatif des établissements souffre d’un manque de moyens ainsi que d’un manque de considération de la part de sa hiérarchie et de l’Académie de Montpellier.

Propositions

  • Proposer des formations aux AESH (Accompagnant d’Élèves en Situation de Handicap) et aux AED (Assistant·e d’ÉDucation) afin qu’ils et elles aient les moyens d’accompagner les élèves dont ils ont la charge.
  • Avoir une position politique claire concernant la prise en charge des enfants en situation de handicap en se positionnant favorablement pour l’augmentation de leurs salaires. Il n’est pas acceptable de maintenir des métiers essentiels comme ceux-ci sous le seuil de pauvreté.
  • Ouvrir plusieurs classes spécialisées dans les collèges du département, répondant au besoin des élèves en situation de handicap et des allophones (ULIS, UPEEA).

Pour un collège inclusif et vecteur d’émancipation

Constat

L’école doit être un lieu d’apprentissage mais aussi d’émancipation pour l’enfant, d’autant plus au collège, le moment où il se construit en tant qu’individu, on ne peut pas le laisser tomber. Chacune et chacun doit s’y sentir bien afin que les enseignant-es puissent exercer plus efficacement.

Par ailleurs, notre système éducatif privilégie des connaissances théoriques, au détriment de certains savoirs et savoir-faire nécessaires à l’aune du changement climatique et des réorientations de nos modes de vie qu’il nécessite. Ainsi, il devient indispensable de transmettre à nos enfants des connaissances qui restaurent le lien à la nature, tout en contribuant à une éducation émancipatrice pour une société résiliente et écologique.

Propositions

  • Lutter contre la précarité menstruelle via une campagne de dons de protection hygiéniques réutilisables au sein des collèges.
  • Promouvoir les sensibilisations sur les questions de discriminations au sein des collèges en permettant aux associations d’y intervenir.
  • Garantir l’égalité de traitement au sein des collèges, et lutter contre le sexisme par le biais d’analyse des politiques publiques éducatives et l’impact qu’elles ont sur les différents genres (stigmatisation féminine, idées reçues, stéréotypes genrés, etc…) et lancer un programme de sensibilisation sur le sujet du sexisme banalisé en milieu éducatif.
  • Ré-internaliser du système informatique des collèges, aujourd’hui légué à une entreprise privée peu efficace.

Pour un environnement scolaire plus sain

Constat

La taille excessive des collèges est un symptôme de l’évolution de la société qui a compartimenté les lieux : habitation, emploi, loisirs, éducation. Cette organisation du territoire, qui repose sur l’hypothèse de la mobilité automobile, a favorisé des lieux d’enseignement éloignés des lieux d’habitation, favorisant l’éloignement du domicile et favorisant le trafic routier.

Par ailleurs, les établissements ont grossi en effectif, ce qui les rend froids et impersonnels altérant ainsi les relations sociales entre les enfants et avec les adultes.

Certains enfants développent une “phobie scolaire” car ils ne se sentent plus considérés en tant qu’individus, au sein d’un système où les élèves sont traités comme une masse compacte. Le plaisir d’apprendre a laissé la place à un système axé sur la performance.
Il est temps de redonner une place à l’enfant comme individu au cœur du système scolaire et de repenser des établissements propices à des relations sociales harmonieuses. A ce titre, il faut rompre avec le modèle des “collèges-usines” pour tendre vers des établissements à taille humaine, proches des lieux d’habitation, plus à même de relever les défis environnementaux et sociaux.

Propositions

  • Garantir une alimentation bio et locale dans les cantines par des circuits courts.
  • Végétaliser les bâtiments scolaires (jardins potagers, espaces verts), les éco-réglementer (gestion des déchets recyclables, récupérations des aliments non consommés, utilisation de matériaux bio sourcés) et faire participer les élèves à ces projets de réaménagement.
  • Donner plus de moyens pour les équipements sportifs et pour les activités dites « options » dans les collèges.
  • Isoler thermiquement les bâtiments scolaires.
  • Favoriser des établissements à taille humaine, proches des lieux d’habitation, accessibles à pied ou en vélo par les collégiens : ouverture d’un collège à taille humaine à Beaulieu.
  • Privilégier le mobilier scolaire en bois conçu par des entreprises locales.
burger Created with Sketch. close Created with Sketch. facebook Created with Sketch. twitter Created with Sketch. youtube Created with Sketch.