← retour à la liste

Ce mercredi 2 juin, Yann Mongaburu, Vice-Président de la métropole grenobloise a proposé une présentation à destination des candidat-es 🌻 EELV & Décidons l’Hérault des cantons de Prades-le-Lez, le Crès et Montpellier-Castelnau, une intervention entre bases théoriques et exemples d’application concrets pour garantir la liberté de déplacement sur nos territoires.

😡 La politique routière menée jusqu’à présent a généré une grande dépendance à la voiture individuelle dont les premières victimes sont les habitantes et les habitants des zones périurbaines, qui perdent leur temps, leur argent et leur santé dans les embouteillages.

Pourtant, en activant tout le bouquet de mobilités, il est possible de se libérer cette dépendance !

En passant d’un déménagement du territoire à un aménagement du territoire, nous pouvons agir à la fois sur :
💶 le pouvoir d’achat,
🌍 le climat
🎈 et offrir plus de liberté aux habitant-es !
💭 Il s’agit tout d’abord d’une bataille culturelle à mener, face à la prétendue liberté offerte par la voiture individuelle, la même qui pourtant le plus souvent nous enferme dans les bouchons et vide notre compte en banque.

Mais il s’agit également d’activer les leviers à notre portée :
🚶‍♀️ Développer enfin une politique ambitieuse de la marche (50% des déplacements en France font moins de 3km !)
🚲 Une politique cyclable globale, comprenant infrastructures linéaires mais aussi stationnement, apprentissage, …
🚌 Des transports en commun efficaces avec un réel cadencement et une visibilité sur les horaires et une simplification de la grille tarifaire entre les opérateurs
🚉 Développer le droit au ferré pour le périurbain. Nous porterons le projet de réouverture de la ligne entre Montpellier, Castries et Sommières
🚗 Et enfin s’emparer d’une vraie politique écologiste autour de la voiture : partage des véhicules, covoiturage du quotidien et politique volontariste de changement de moteurs

À l’échelle du département, les moyens d’action sont nombreux, et nous remercions Yann Mongaburu pour son partage de l’expérience de l’agglomération grenobloise, où le S.M.M.A.G., syndicat mixte élargi, a permis d’instaurer une collaboration entre 11 intercommunalités et le département. 💪 Un outil concret pour une solidarité institutionnelle au service de tou-te-s les habitant-es du bassin de vie.

Article publié le : 9 juin 2021