← retour à la liste

La démocratie doit se transformer afin de regagner la confiance de l’ensemble de nos concitoyens. Il faut non seulement changer le personnel politique, en passant le relais à une nouvelle génération d’élus, mais surtout changer la manière dont on fait de la politique : l’éthique doit devenir un principe non négociable. Entre cumul des mandats, opacité des prises de décisions et “gouvernement des copains”, le Département de l’Hérault fait figure de cas d’école : plus qu’ailleurs, un changement radical y est indispensable.

À rebours des politiciens installés depuis trop longtemps, nous, candidates et candidats de Décidons l’Hérault, serons des élus intègres, et travaillerons pour rendre aux habitants leur pouvoir d’agir sur leur quotidien. Nous serons les oreilles et les porte-voix des citoyens, en faisant de l’exemplarité un principe directeur de notre mandat.

C’est pourquoi nous nous associons aujourd’hui à la démarche portée par l’association Anticor, qui a identifié 30 propositions pour des départements plus éthiques (voir ici : https://www.anticor.org/2021/05/11/les-propositions-danticor-pour-des-conseils-regionaux-et-departementaux-plus-ethiques-en-2021/ )

Parmi l’ensemble des propositions, plusieurs nous tiennent particulièrement à cœur :

  • Le non-cumul des mandats [proposition Anticor n°5]. Sur les cantons 7 (Le Crès) et 20 (Montpellier-Castelnau), plusieurs candidats cumulent déjà Mairie, Vice-Présidence du Département, et Vice-Présidence de la Métropole… Contrairement à eux, nous serons des élus travaillant à temps plein pour l’intérêt général.
  • La transparence de la vie publique [propositions Anticor n° 18, 19 et 20]. Nous rendrons publiques, transparentes et compréhensibles toutes les décisions relatives aux finances et à l’emploi de l’argent public au sein du département : budget annuel, indemnités des élus, subventions, investissements…
  • La participation des citoyens aux décisions locales [propositions Anticor n° 28 et 29]. Nous ferons confiance aux citoyens en soutenant la constitution d’Assemblées citoyennes délibératives basées sur le tirage au sort. Leurs décisions seront respectées et votées en Conseil Départemental. Nous favoriserons également l’autogestion dans certains organismes comme les crèches et les EHPAD, pour permettre à chacune et chacun d’avoir le contrôle sur sa vie.

Tous ces engagements seront inscrits dans une charte éthique, qui sera adoptée en Conseil et annexée au règlement intérieur. Pour accompagner et contrôler les élus dans la concrétisation de cette Charte, nous nommerons un déontologue indépendant, chargé de délivrer des conseils et de prévenir les conflits d’intérêt [proposition Anticor n° 2].

Pour l’éthique, la transparence, et la participation citoyenne : ensemble, Décidons l’Hérault !

Article publié le : 15 juin 2021