Cathy Aberdam et Vincent Meynier

CATHY
ABERDAM

VINCENT
MEYNIER

AUDREY
BRAMY

RAPHAËL
VALETTE

Audrey Bramy et Raphaël Valette
Nous Sommes Montpellier Logo EELV

Il est temps qu’un vent nouveau souffle sur nos institutions. Après des décennies de gestion par un Parti Socialiste dépassé, nous avons besoin d’élus qui incarnent l’alternance démocratique. Des élus audacieux, qui savent travailler avec les associations, les entreprises et les habitants pour gagner la bataille de l’emploi. Des élus qui font confiance au peuple en soutenant le Référendum d’Initiative Citoyenne et les assemblées délibératives basées sur le tirage au sort.

Nous sommes de ceux-là !

Avec Audrey BRAMY (Nous Sommes) et Raphaël VALETTE (EELV), construisons un département fait par et pour les gens : décidons l’Hérault !

Audrey BRAMY, 29 ans, originaire de Castries. Je partage mon temps entre développement informatique et investissement associatif, où je m’engage sur l’accueil inconditionnel et la lutte contre la précarité. Motivée par l’urgence écologique et sociale, je me suis impliquée au sein du mouvement Nous Sommes pour redonner du sens à l’engagement politique et citoyen.

En 2014 je prends conscience qu’il va être nécessaire que je m’implique en politique si je veux vraiment changer les choses. Qu’il est nécessaire d’intégrer les institutions si on veut être là où les décisions sont prises. C’est pour ces raisons que j’ai rejoint la liste Décidons Castries lors des municipales de 2014 et que j’étais colistière d’Alenka Doulain au sein de la liste Nous Sommes.

On dit du département que c’est un échelon oublié démuni de toutes compétences. Selon moi c’est un échelon à taille humaine où l’on peut parler d’emploi, ou l’on peut parler d’aménagement durable et de transition écologique, mais surtout où l’on peut parler de solidarité pour tous et à tout âge.

Raphaël VALETTE, 21 ans, originaire de Lunel. Étudiant en Sciences de l’Éducation, militant EELV, mes préoccupations ont toujours été de servir les autres. Je me suis engagé dans la lutte contre l’injustice, notamment par le syndicalisme étudiant. Mon engagement pour l’Écologie Politique traduit cette volonté : permettre un avenir désirable aux générations futures.

Mon entrée à l’université marque le commencement de ma vie militante : syndicalisme étudiant, campagne municipale, je ne rate rien de l’actualité, des combats, des manifestations sociales.
J’apprends alors à me forger une culture politique, une vision. Je considère comme prioritaire la protection des écosystèmes, elle induit la protection des êtres vivants qui le composent, y compris nous les humains. L’écologie pour moi c’est la nécessité de repenser nos relations, nos solidarités, notre système social.

Le canton n°7 pour lequel je suis candidat, c’est le terrain de jeu de mon enfance, de mon adolescence. Mes amis et les membres de ma famille vivent dans ces villes, je connais leurs besoins, qui sont également les miens.

burger Created with Sketch. close Created with Sketch. facebook Created with Sketch. twitter Created with Sketch. youtube Created with Sketch.